À propos de moi

image48

J’ai commencé à inventer des histoires dès que j’ai appris à écrire! Je me souviens que je réunissais ma mère et mes sœurs pour leur lire ma dernière création. J’avais huit ans. Ensuite, j’ai rempli des tonnes des journaux intimes. J’étais assidue et très motivée. J’en avais beaucoup à dire! Puis, il y a eu les correspondances avec des enfants à l’étranger. Je pouvais recevoir plus d’une dizaine de lettres de partout chaque jour et en poster tout autant! J’aimais raconter mon quotidien, ma vie d’enfant et lire en retour à propos de celle de mes correspondants. Un peu plus tard, j’ai écrit de petites pièces de théâtre et même, à quinze ans, une soirée de meurtre et mystère. Ensuite, j’ai rédigé des articles pour le journal étudiant, avant de m’inscrire en journalisme.  

image49

Quand j’ai fondé ma famille, j’ai eu l’idée de ma première histoire pour enfants. Je voulais écrire pour faire rire : c’était ma mission. Alors, j’ai créé Mon petit frère est un chat de gouttière. J’ai eu beaucoup de plaisir à écrire à nouveau. Renouer avec les histoires rigolotes, comme celles que j’écrivais lorsque j’étais enfant. Elle a été publiée en 2011. C’était la première d’une longue suite de projets stimulants. 


Depuis, j’écris à tous les jours. Sans arrêt. J’espère ne jamais mettre un frein à toutes les idées qui fusent de toutes parts. Faire rire, divertir les enfants comme leurs parents. Donner la piqûre de la lecture et l’envie de créer, d’imaginer, aux petits comme aux grands! Un rien m’inspire. Un petit détail du quotidien est souvent suffisant pour donner naissance à une nouvelle histoire. Il y a mes cinq enfants aussi… qui sont à l’origine de plusieurs d’entre elles! Je compte aujourd’hui une trentaine de publications pour la jeunesse à mon actif, chez différents éditeurs québécois. 

image50

Lorsque je n’écris pas, je me promène dans les salons du livre et je vais à la rencontre des lecteurs dans les écoles du Québec, de l’Ontario, du Nouveau-Brunswick et même de la Nouvelle-Écosse. Aller dans les classes est une des facettes de mon travail qui me comble le plus. Toutes les classes visitées et les enfants rencontrés me donnent envie d’écrire encore plus!